Les jours de Bouddha en Thaïlande

Statue de Bouddha position du lotus

Les Jours de Bouddha 1 sont basés sur le calendrier bouddhiste traditionnel des nouvelles lunes complètes et trimestrielles. Pendant les jours de nouvelle et de pleine lune, ou jours d’Uposatha, les moines se rassemblaient pour écouter la récitation des règles de Patimokkha. L’observance hebdomadaire du quart de lune correspond au moment où les fidèles laïques se rassemblent dans le monastère local pour pratiquer les préceptes de manière plus stricte et pour écouter et parler du Dhamma, des règles de vie bouddhistes. La norme de base minimale est constituée des cinq préceptes pour les pratiquants laïques bouddhistes. Cependant, lors des jours de célébration (ou d’autres occasions spéciales), ils peuvent décider de s’entraîner à vivre selon les huit préceptes, ce qui les rapproche des pratiques quotidiennes du moine ou de la nonne.

Moines bouddhistes en Thailande
Moines bouddhistes en Thailande

Les cinq préceptes

Le premier précepte
Je m’abstiendrai de nuire aux êtres vivants.
Le deuxième précepte
Je m’abstiendrai de voler.
Le troisième précepte
Je m’abstiendrai de toute pratique sexuelle gênante.
Le quatrième précepte
Je m’abstiendrai de mentir ou de me livrer aux commérages
Le cinquième précepte
Je m’abstiendrai des boissons enivrantes et des drogues menant à la négligence.

Les huit préceptes

Pour résumer, voici la traduction de la langue pāli des huit préceptes utilisés dans les cérémonies thaïlandaises.
Le premier précepte
Pānātipātā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de nuire aux êtres vivants. C’est-à-dire : je ne tuerai pas, je ne causerai pas de blessures à d’autres êtres, quels qu’ils soient et quels qu’ils soient. Pas même les moustiques qui me piquent…
Le deuxième précepte
Adinnādānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de voler. C’est-à-dire : je ne m’approprierai pas la propriété d’autrui, je ne prendrai pas possession de ce qui ne m’a pas été donné.
Le troisième précepte
Abrahmacariyā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de toute pratique sexuelle. C’est-à-dire : pas de copulation, pas de masturbation. Je vais même éviter de me faire caresser.
Le quatrième précepte
Musāvādā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de mentir. C’est-à-dire : je ne mentirai pas, je serai honnête face à toutes les situations. Quoi que l’on puisse penser et quelle que soit l’intention sous-jacente, un mensonge portera toujours un résultat négatif. (Ce précepte est peut-être le plus difficile à observer et le plus dangereux).
Le cinquième précepte
Surāmeraya majjapamādaṭṭhānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai des boissons enivrantes et des drogues menant à la négligence. C’est-à-dire : je ne consommerai aucune substance susceptible de provoquer une intoxication de mon corps ou de mon esprit, telle que l’alcool, la drogue, le tabac, etc.
Le sixième précepte
Vikālabhojanā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de manger après midi. C’est-à-dire : je ne consommerai jamais d’aliments solides après le midi solaire (qui, à Paris, tombe vers 13 h 30 min en été et autour de 12 h 30 min en hiver) et cela jusqu’au lendemain. Pendant cette période, je ne boirai pas de lait, qui est considéré comme un aliment solide, car il est très nourrissant. En cas de grande faim ou de grand manque d’énergie, le miel, la mélasse, les sucres liquides, l’huile et le beurre sont autorisés.
Le septième précepte
Nacca gīta vādita visukadassanā mālā gandha vilepana dhārana mandana vibhūsanaṭṭhānā veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai d’écouter ou de jouer de la musique, des chants, des fleurs, des bijoux, des bijoux et d’autres objets d’ornement. C’est-à-dire : je n’écouterai pas de musique, je ne regarderai aucun spectacle, je ne regarderai pas de films, je ne vais pas non plus me divertir, ni lire des magazines de mode, ni jouer à des jeux, etc. Je ne porterai pas de parfums. Pour des raisons de santé, les produits de soin de la peau sont autorisés.
Le huitième précepte
Uccāsayana mahāsayana veramaṇi sikkhāpadaṃ samādhiyāmi. Je m’abstiendrai de me vautrer dans des endroits de richesses et luxueux. C’est-à-dire : je ne m’assoirai pas et ne me coucherai pas dans des endroits situés plus haut que ceux des nobles ou dans des endroits réservés à ces êtres.

La Pratique

Dans la pratique, voici ce qui se passe lors des jours de Bouddha dans les villages de Thaïlande.

Image du Bouddha en mosaïque
Image du Bouddha en mosaïque

Les jours de Bouddha sont des jours spéciaux en Thaïlande, tout le monde essaye de les vivre dans l’harmonie, la paix et la vertu. Ce que l’on fait lors de ces jours, se passe à la maison et au temple, ces jours font partie de la vie quotidienne et beaucoup les respecte.

À la maison

Petit hôtel personnel dans une maison, Thaïlande
Petit hôtel personnel dans une maison, Thaïlande

Ce jour là, on prie Bouddha sur son petit hôtel chez soi, on va acheter des guirlandes de fleurs ou cueillir des fleurs blanches du jardin , on va acheter des petits gâteaux, des fruits ou autres nourriture pour en faire offrande. On va également offrir un verre d’eau fraîche ou une autre boisson. On allume une bougie blanche ou jaune, trois bâtons d’encens et on dit la prière après avoir offert les fleurs et la nourriture. Certaines personnes ont aussi les photos de leurs chers disparus et en profitent pour les honorer en même temps.

Prières et offrandes au Bouddha
Prières et offrandes au Bouddha

Au temple

Offrandes de nourriture du matin au temple, Sisaket
Offrandes de nourriture du matin au temple, Sisaket

Le matin, les gens viennent offrir la nourriture aux moines du temple tous les jours, mais les jours de Bouddha il y a plus de monde car les personnes qui ne viennent pas tous les jours y viennent pour ces occasions. On entre au temple, on va se prosterner et offrir des fleurs à la statue de Bouddha et ensuite on distribue le riz et friandises dans les neuf bols d’offrande alignés sur une table.

Neuf bols pour les offrandes du matin au temple
Neuf bols pour les offrandes du matin au temple

Les plats préparés sont mis ensembles et des femmes s’occupent de les mettre dans des assiettes pour les apporter aux moines par la suite. Il y a une cession de prière des moines puis l’offrande de nourriture et ensuite encore des prières, lors de la dernière prière on verse de l’eau dans un bol, cette eau sera ensuite versée sur un arbre dehors en partant.
Beaucoup de personnes âgées et d’enfants ressortent du temple avec une partie des offrandes, c’est un partage.

Préparation des plateaux de nourriture pour les moines
Préparation des plateaux de nourriture pour les moines

Il y a un certain nombre de choses qui ne se font jamais :
– la crémation ne se fait jamais un jour de Bouddha ;
– on ne tue pas d’animaux pour les manger les jours de Bouddha ;
– on n’engage pas une dispute les jours de Bouddha ;
– certaines personnes ne mangent pas de viande les jours de Bouddha ;
– en fait, on essaye de n’engager aucune action désapprouvée par les huit préceptes.

Statue de Bouddha position du lotus
Statue de Bouddha position du lotus

Footnotes

  1. Les Jours de Bouddha – วันพระ (wan phra)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.